Les détracteurs de la cigarette électronique n’ont cessé de le marteler à qui voulait les entendre : « la cigarette électronique est la voie royale vers le tabagisme ». A grand renfort de prédictions et prophéties ils ont essayé au cours de ces dernières années de nous faire avaler que dans un premier temps la cigarette électronique inciterait naturellement les plus jeunes à vapoter (plusieurs raisons sont avancées, toutes aussi farfelues les unes que les autres) et que ces derniers, lassés de la cigarette électronique s’en détourneraient très rapidement pour tomber dans le tabagisme.

Grâce aux moyens dont ils disposent, leur message aussi faux qu’il puisse être a été bien entendu et intégré par la majorité d’entre nous. Mais comme le dit l’adage le mensonge court vite mais la vérité finit toujours par le rattraper.

Et la vérité se dévoila !

Comme donc le prédestinait l’ adage cité ci-dessus, une enquête conduite auprès d’un échantillon de 3350 adolescents (collégiens et lycéens) résidant dans la région parisienne a permis de tordre le cou à ce mensonge.    

Cette étude a permis entre autre de souligner le fait que pour les jeunes, la cigarette électronique représentait avant tout, un produit de substitution au tabagisme et non un produit d’initiation au tabagisme comme on a tenté de nous le faire croire. En d’autres termes, ces jeunes ayant opté pour la cigarette électronique auraient de toute façon fumé, si l’option cigarette électronique ne leur était pas disponible, alors ils n’auraient eu comme autre recours que de basculer dans le tabagisme (As t-on besoin ici de revenir sur tous les dangers et méfaits du tabagisme ?).

Les tendances du secteur confirment d’ailleurs ces observations. Le taux de tabagisme chez les jeunes s’est quasiment effondré depuis l’apparition de la cigarette électronique passant de 20,2% en 2011 à 7,4% en 2015. En outre, on constate aussi que pour plus 72% des jeunes adeptes de l’e cigarette le vapotage reste sporadique.

L’e’cigarette un moindre mal ?

S’il est vrai que le tabagisme est nocif pour la santé, il reste tout aussi vrai que la cigarette électronique peut être dangereuse pour la santé des plus jeunes. Donc le propos ne sera jamais d’aller dire à des jeunes que vapoter c’est cool. Mais en s’éloignant un peu des postures moralisatrices on se rend facilement compte que pour des jeunes qui auraient de toute façon fumé, la cigarette électronique représente un bien moindre mal que le tabagisme et de bien loin.